La génération Y, au mauvais endroit ? Au mauvais moment ? Le mot de la Fondatrice de Jeune Génération Y

Le site qui révèle le potentiel de tous les jeunes !

La génération Y, au mauvais endroit ? Au mauvais moment ? Le mot de la Fondatrice de Jeune Génération Y

 

LE CONSTAT : La Génération Y, au mauvais endroit ? au mauvais moment ?

 

1/4 des -25 ans sur le marché du travail sont au chômage

 

Les 18-35 ans d’aujourd’hui sont les enfants de la crise et du chômage. Pourtant plus éduqués que toutes les générations précédentes, plus connectés, plus solidaires, plus ouverts, plus envieux de bouger les lignes et de faire ce qui « a du sens » à leurs yeux ; ils évoluent aujourd’hui dans un monde où le salariat tombe peu à peu dans le « précariat », où le « bore-out » (l’ennui au travail) tutoie le burn-out (l’épuisement professionnel) ; un monde dans lequel leurs compétences sont sous-exploitées voire inexploitées due à un trop grand nombre de candidats pour les mêmes postes. Ils naviguent dans un monde dans lequel la notion de « travail » se déconnecte complètement de la notion de « revenus » (On « travaille » en tant que bénévole, on « travaille » pour monter sa startup, son projet, le tout sans rien gagner alors qu’on fait du présentéisme en entreprise, en passant nos journées sur les réseaux sociaux pour gagner sa vie), un monde dans lequel ils n’envisagent pas d’avoir le même niveau de vie que leurs parents un jour, ni même une retraite,  un monde dans lequel le salariat déguisé a englouti les emplois qu’ils restaient (stages/services civiques/freelancing…) mais jusqu’à quand …?

 

70% des jeunes ne sont pas satisfaits de leur orientation professionnelle

 

Ce constat n’est pas lié à la génération Y, ni aux aberrants qualificatifs qu’on lui prête : « fainéants, impatients, déconnectés de la réalité ». Ce constat est lié aux pratiques des générations précédentes qui l’ont conduite à ce point de non-retour mais également à la société technologique d’aujourd’hui qui a évolué bien plus vite que les institutions, entreprise ou même que le système éducatif. En cause ?

 

  • Une éducation généralisée, ne prenant pas en compte l’individualité des élèves. « Avec des grandes études tu pourras tout faire » phrase que l’on leur a répété toute leur enfance. Motivés, certains ont réussi à obtenir de beaux diplômes, mais malheureusement même avec ceux-ci, prétendre aux postes pour lesquels leurs capacités seraient reconnues est presque impossible de part leur jeune âge ou la multitude de candidature à expérience supérieure.
  • Une technologie digitale, qui a révolutionné la société mais pas ses emplois. Les milléniaux, ont eu l’immense chance de grandir avec les nouvelles technologies, ils n’ont pas eu besoin d’apprendre à les utiliser, elles sont innées pour eux. Or, premier constat à l’entrée du monde professionnel : l’entreprise et les institutions ne sont pas adaptées à ces technologies et fonctionnent encore avec du Excel et PowerPoint. Les jeunes sont donc frustrés de ne pas pouvoir utiliser leurs compétences, réaliser leur potentiel et développer leurs talents.
  • Une société valorisant encore et toujours les mêmes métiers, menant à un marché du travail ultra-saturé. Le piège des « voies royales ». Les jeunes ont grandi avec l’idée de leurs parents et de la société qui était celle que vivre avec beaucoup d’argent et travailler dans une grande entreprise était le Graal ultime, le pic de la réalisation de soi. Mais ce qu’ils ne savaient pas, c’est que ces attentes étaient celles des générations précédentes et qu’elles ne seraient pas les leurs. Là où leurs parents avaient peu d’options en terme d’emploi et donc voyaient les grandes entreprises comme le sommet ultime, ils font aujourd’hui face à un marché de l’emploi en mouvement permanent, ils n’auront plus de carrières linéaires au sein de la même entreprise, ils pourraient même réaliser un total de 10 métiers différents au cours de leur vie. Ainsi, dans ce monde en mouvement et en changement permanent, les jeunes ne sont pas à leur place dans les environnements poussiéreux des grandes entreprises ou institutions dans lesquels leurs avis sont peu écoutés et où l’opportunité de concrètement faire bouger les choses est minime.

 

Et pendant ce temps là …

  • 1/3 de la population mondiale n’a toujours pas accès à l’eau potable
  • Pour subvenir à nos besoins, nous avons aujourd’hui besoin de l’équivalent de 1,7 planète 
  • La montée de l’extrémisme terrorise

 

Conscients de ces enjeux politiques, technologiques, économiques et environnementaux, les jeunes se demandent : « Qu’est-ce qu’on fait là ? » mais par dessus tout « Comment va t-on s’en sortir ? »

 

Ils sont PERDUS. Vous ne le seriez pas, à leur place ?

 

 

UNE IMMENSE OPPORTUNITE

Le site Jeune Génération Y est né de ce constat d’une jeunesse perdue.  Pas résignée, pas flemmarde, et encore moins impatiente, mais perdue.  Nous sommes convaincus que la proportion de jeunes au chômage est en réalité le sommet de l’iceberg, qui cache le reste des jeunes employés mais en quête de sens. Cette notion de « sens » très présente chez les millenials est en réalité, une « quête d’eux même ».

 

Loin d’être résignés, les jeunes ont du talent :

 

83% d’entre eux souhaitent construire la société de demain

90% affirment que le bien-être est une priorité pour eux

+d’1 jeune sur 2 envisage d’exercer plusieurs métiers au cours de sa vie

75% cherchent leur métier passion

59% veulent être utiles aux autres

79% souhaitent un emploi en accord avec leurs valeurs

 (étude «  Que du bonheur » « en France les jeunes sont-ils heureux ? »»)

 

OUI, MAIS COMMENT ?

 

« Savoir libérer ce potentiel humain, voilà le vrai différentiateur économique pour les entreprises du 21e siècle »

– ManPowerGroup, HUman Age 2.0

 

La mission de Jeune Génération Y s’est donc tout naturellement dessinée comme étant celle de

REVELER LE POTENTIEL DES JEUNES !

 

 

La mission de Jeune Génération Y est de permettre aux jeunes de révéler leur potentiel : pour pouvoir respecter sa singularité et la singularité des autres, accepter que nous sommes tous différents, apprendre à découvrir qui l’on est réellement, s’affranchir de la pensée collective et défraichie de masse, réapprendre à penser par nous-même, retirer toutes nos barrières et nos limites qui nous empêchent d’avancer et d’être qui on est, trouver son mode de vie idéal et trouver sa voie. Comment ? Des coachings Individuels / Une communauté / Un magazine en ligne collaboratif.

 

1/ En leur permettant de mieux se connaître et en respectant la singularité de chacun, tant sur le plan professionnel que personnel via un programme de coaching individuel pour : découvrir leurs talents, leurs motivations, leurs aspirations, leurs traits de personnalités, leurs intérêts personnels

 

2/ En les aidant à dépasser les tabous et idéo de société ainsi que leurs difficultés personnelles (au niveau de l’emploi, de leurs personnalités ou encore de la technologie).

 

3/ En leur permettant de s’exprimer et de lire d’autres témoignages de jeunes dans la même situation qu’eux pour s’inspirer, partager mais aussi se rassurer et trouver des pistes de solutions via Le Mag collaboratif.

 

4/ En les aidant à ouvrir leur champ de possibilités, et trouver de nouvelles options, de nouvelles façons de vivre et de nouveaux métiers ou pistes métiers qui leur conviendrait mieux (freelance, slasheurs, économie sociale et solidaire etc…).

 

Le monde est aujourd’hui en changement permanent, ainsi il est important de ne plus avoir peur du changement ou de la nouveauté, mais d’accompagner les jeunes à travers chacune des transitions personnelles ou professionnelles qu’ils vivront au cours de leur vie.

C’est notre mission, notre passion. Celle de ré-humaniser, d’émanciper et de permettre à chaque jeune de trouver ses propres clés pour créer sa propre vision du bonheur ! Pour cela, nous proposons des accompagnements personnalisés et individuels via des séances de coaching, à Paris ou par Skype.

 

Notre citation de coeur : ” Les deux jours les plus importants de votre vie sont le jour où vous êtes nés et le jour où vous découvrez pourquoi » – Mark Twain

 

Manon Aunay

Fondatrice de Jeune Génération Y & Coach en Développement Personnel et Professionnel

manon@jeunegenerationy.com

 

Liens utiles :

Rejoignez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/JeuneGenerationY/

Découvrez les témoignages de jeunes, comme vous : http://www.jeunegenerationy.com/fr/le-mag-jgy/

Faites vous accompagner en séance de coaching : http://www.jeunegenerationy.com/fr/coaching/

 

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

 

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire

*